Prendre le temps de l’observation

C’est décidé, vous voulez accepter, accueillir, voire favoriser le sauvage dans votre environnement, qu’il s’agisse des trottoirs de votre rue, de votre jardin, d’un terrain abandonné, ou encore d’une friche industrielle. Pour différentes raisons (écologiques, économiques, esthétiques, philosophiques), vous voilà prêt-e pour l’aventure ! Alors par où commencer ? Semer une prairie fleurie ? Éclater le bitume à En savoir plus surPrendre le temps de l’observation[…]

Les deux cerisiers

Je plante un cerisier qu’on m’a donné. Quelques mois plus tard, je découvre qu’un autre cerisier pousse spontanément non loin du mien, sans doute issu d’un noyau qu’un oiseau aura bien voulu transporter. Je n’arrose ni l’un ni l’autre. La sécheresse vient. Mon cerisier se bat pour maintenir quelques feuilles intactes et assurer la photosynthèse En savoir plus surLes deux cerisiers[…]

Le sauvage n’est pas à vendre

On vous fera croire que le sauvage est bien gardé, là-bas, dans une réserve naturelle ou bien dans les traditions de ces tribus dont la survie est le cheval de bataille de grosses ONGs. Si le sauvage vous manque, si la civilisation vous pèse, n’ayez crainte, le tourisme sauvage devrait vous soulager pour un moment En savoir plus surLe sauvage n’est pas à vendre[…]

Le royaume des adventices

Dans un parc de Bucarest, il n’y a pas de gazon à la française. Rien que des adventices. Pissenlits, chénopodes, orties, plantains, achillées, stellaires… Toute une jungle de plantes spontanées qui ravit l’œil et offre un vrai sentiment de nature. Dans un parc parisien, cela serait impossible, car il faut bien justifier le salaire des En savoir plus surLe royaume des adventices[…]

Ma zone de confort

L’idée d’un monde réensauvagé me séduit et m’effraie tout à la fois. M’effraie car cette perspective me fait sortir de ma zone de confort. Qu’il est confortable de s’imaginer dans un monde façonné à l’image de l’Humanité, où rien d’inattendu ne peut m’arriver. Mais forcé de constater que ma zone de confort est inconfortable pour En savoir plus surMa zone de confort[…]

Un changement de paradigme en 3 étapes

Rappelle-toi que les idées révolutionnaires ont toujours dû affronter 3 réactions avant de s’imposer. Dans l’ordre : “C’est ridicule !” “C’est dangereux !” “C’est évident !” Toutes les idées révolutionnaires. Que ce soit le droit de vote des femmes, la fin de l’esclavage, l’abolition de la peine de mort… Il en sera de même pour En savoir plus surUn changement de paradigme en 3 étapes[…]

Introduction au jardin sauvage

Lorsqu’on s’intéresse à la conception de jardins, il n’est pas rare d’entendre que les bordures font les allées, et que les allées font les jardins. Autrement dit, délimitez vos espaces de circulation et le reste suivra, vous saurez où planter selon un schéma ordonné. Car l’idée de jardin est culturellement liée à celle d’ordre. Tout En savoir plus surIntroduction au jardin sauvage[…]

La voie sauvage, conservatrice ?

Si je ne porte pas les transhumanistes dans mon cœur, il n’est pas rare, a contrario, de se faire taxer par les tenants d’une “humanité augmentée” de bioconservatisme dès lors qu’on défend l’idée d’un réensauvagement. Qu’est-ce que le bioconservatisme ? Comme tous les conservatismes, il s’agit d’une philosophie réfractaire au progrès. Ajoutez-y du “bio”, et En savoir plus surLa voie sauvage, conservatrice ?[…]

Se reconnecter à son territoire

Tant de gens aujourd’hui disent aimer la nature. Mais combien sont-ils à connaître la nature autour d’eux ? Voilà l’un des paradoxes de l’écologisme moderne : se concentrer si fort sur le global, une idée abstraite du monde, qu’on en oublie le local. Loin de moi l’idée d’affirmer qu’il faudrait moins s’intéresser au global. Je En savoir plus surSe reconnecter à son territoire[…]